Select Page

Histoire de perles

Un jeune disciple, assidu et perturbé, est plongé dans la lecture de Confucius lorsqu’il découvre, avec stupeur et perplexité, cette maxime :
– De tout l’univers, la femme et la perle sont les deux plus belles merveilles qu’il se puisse concevoir, principalement la perle.
Aussitôt, le disciple se tourne vers son mentor et lui dit :
– Grand maitre, veuillez pardonner par avance mon impertinence, mais quel est donc le sens profond de cet adage ?
-Jeune et perturbé disciple, sache donc du plus loin de ton inexpérience que, s’il est vrai qu’autant la femme que la perle peuvent s’enfiler, la perle, elle, peut l’être par les deux bouts.
Le jeune disciple fronce les sourcils et ose :

– Mais Grand Maître, veuillez pardonner mon impertinence, et me châtier si je le mérite, mais n’est-il pas vrai que la femme puisse également s’enfiler par les deux bouts ?
– Ah, jeune, indiscipliné et ô combien inexpérimenté que tu es, cela est juste, mais dans ce cas, c’est une perle.

About The Author

Leave a reply