Select Page

Parce que l’eau, ça mouille

Guy et Denis résident dans un hôpital psychiatrique.
Un jour, Guy longe la piscine. Il tombe à l’eau et coule à pic.
Denis saute à l’eau et plonge chercher son copain au fond. Il le ramène à la surface.
Quand le Directeur apprend l’acte héroïque de Denis, il décide de le laisser sortir immédiatement, pensant que si Denis est capable d’un tel acte il doit être mentalement stable.
Il va lui-même annoncer cette bonne nouvelle à Denis :

– Denis, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t’apprendre. La bonne, c’est que nous te laissons sortir de l’hôpital parce que tu as été capable d’accomplir un acte de bravoure en sauvant la vie d’une autre personne. Je crois que tu as retrouvé ton équilibre mental. La mauvaise, c’est que Guy s’est pendu dans la buanderie avec la ceinture de sa robe de chambre.

– Non, monsieur le directeur, il ne s’est pas pendu, c’est moi qui l’ai accroché pour qu’il sèche …

About The Author

Leave a reply