Select Page

Paré pour l’hiver

A la sortie des classes, un des gamins demande à son institutrice de l’aider à enfiler ses bottes. L’institutrice constate qu’en effet, elles sont dures à enfiler.
Après avoir poussé, tiré, poussé, tiré dans tous les sens, les bottes sont enfin chaussées et le gamin lui dit :
– Elles sont à l’envers, maîtresse.
Après vérification, la maîtresse attrape un coup de chaud.
C’est la même galère pour les enlever que pour les enfiler. L’instit réussit néanmoins à garder son calme jusqu’à ce que les bottes soient rechaussées, aux bons pieds.
Le gamin lui dit alors :
-Maîtresse, ce ne sont pas mes bottes.
La maîtresse fait un gros effort pour ne pas lui coller une baffe mais elle se calme et lui demande pourquoi il ne l’a pas dit plus tôt.
– Bon allez, on les enlève, dit-elle et elle se remet au boulot.
Le gamin insiste :
– C’est pas mes bottes, c’est celle de mon frère, mais maman a dit que je devais les mettre.
L’instit a envie de pleurer et entreprend de lui re-re-mettre ses bottes.
Pour finir, elle le met debout, lui enfile son manteau, son cache-nez et demande :

– Où sont tes gants ?
– Je les ai mis dans mes bottes.

About The Author

Leave a reply