Select Page

Pipes martiniquaises

Trois copains sont en virée dans les rues chaudes de Paris.
A la devanture d’un établissement « spécialisé », une affichette annonçant :
ICI, ON FAIT DES PIPES MARTINIQUAISES.
Les trois copains sont intrigués, et l’un dit à ses deux amis :
– J’ai envie d’essayer, je ne connais pas.
– OK, tu y vas, et nous t’attendons au bistrot d’à côté.
Il entre donc dans l’établissement et il s’enquiert des tarifs.
On lui propose la pipe à 15, 30 ou 45 €, il choisit la pipe à 15 €.
Quelque temps plus tard, il sort de l’établissement, les yeux en roue libre.
Il se dirige vers ses copains.
– Alors ? demande l’un deux.
– Extra.
– Oui, mais encore ?
– La fille coupe un ananas en rondelles, elle l’évide à la taille du pénis, et elle te fait une pipe d’enfer, en finissant par manger la rondelle d’ananas ! GÉNIAL !
Un des copains :
– J’y vais aussi.
Il entre dans l’établissement, et choisit la pipe à 30 €. Quelques temps plus tard, il sort de l’établissement, lui aussi avec les yeux en roue libre. Il se dirige vers ses deux comparses.
– Alors ?
– Extra, et plus encore.
– Oui, mais ?
– Bien, la fille coupe un ananas en rondelles, elle l’évide à la taille du pénis, et elle t’enduit le pénis de crème chantilly, qu’elle lèche, elle te fait une pipe d’enfer et termine en mangeant la rondelle d’ananas ! HYPER-GENIAL !
Le troisième :
– J’y vais aussi.
Il entre dans l’établissement, et choisit la pipe à 45 €.
Quelque temps plus tard, il sort de l’établissement, tout courant, en se reboutonnant. Il court vers ses deux copains.
– Alors ? demandent-ils.
– Comme vous l’avez dit, elle a pris un ananas, l’a évidé, m’a enduit le pénis de crème Chantilly. Et là, j’ai eu peur.
– Comment ça? demandent les deux copains.
– C’est quand elle a pris la bouteille de rhum et la boîte d’allumettes !

About The Author

Leave a reply