Un curé dit à son ami rabbin :
– J’ai un truc pour manger à l’œil.
– Super ! Dis-moi, comment tu fais ?
– Je vais au restaurant, assez tard, je commande entrée, plat de résistance, fromages, dessert. Ensuite, je prends mon temps avec un café, un cognac et un bon cigare et j’attends la fermeture. Comme je ne bouge pas, quand presque toutes les chaises sont déjà sur les tables, le garçon vient vers moi pour me demander s’il peut encaisser ; je lui réponds alors : mais j’ai déjà payé à votre collègue qui est parti ! Et le tour est joué !.
Le rabbin :
– Eh, mais t’es pas con pour un curé, toi ! On essaie demain.
Le lendemain, les deux partenaires vont au restaurant et s’empiffrent comme ce n’est pas permis.
Le moment de la fermeture arrive, le garçon demande s’il peut encaisser et le curé lui répond :
– Mais on a déjà payé l’addition à votre collègue qui est parti.

Et le rabbin d’ajouter :
– Et d’ailleurs, j’aimerais bien qu’on nous rende la monnaie…

Laisser un commentaire