Sélectionner une page

Victime d’un grave accident domestique, un homme a été amputé des deux oreilles… Dans son malheur, il a néanmoins touché une somme d’argent importante de la part de son assurance et en a profité pour créer sa société.
Devenu très susceptible, il refuse catégoriquement que ses employés évoquent son curieux handicap dans les murs de l’entreprise.
Un jour, alors qu’il souhaitait engager un nouveau contremaître, il décid de diriger lui-même les entretiens d’embauche.
La première interview se déroula parfaitement bien. Le candidat s’est avéré brillant et le patron, convaincu des qualités du postulant, pose à ce dernier une ultime question :
– Cela fait une demi-heure que nous sommes ensemble. Ne remarquez-vous rien d’inhabituel chez moi ?
Le jeune homme répond :
– Maintenant que vous me le dites, j’ai l’impression que vous n’avez pas d’oreilles…
Le patron renvoie l’honnête candidat sur le champ.
Le second entretien suit le même chemin. Un candidat exceptionnellement doué auquel le patron, confiant, pose son ultime question :
– Ne remarquez vous rien d’inhabituel chez moi ?
Ne sachant que dire, le deuxième postulant répond :
– Il me semble que vous êtes privé d’oreilles…
Le patron, énervé, le renvoie lui aussi.
Le troisième candidat se présente alors ; encore meilleur que les deux précédents, vraiment l’homme de la situation. Et le patron lui pose donc, en guise d’épilogue, la question devenue rituelle :
– Ne remarquez vous rien d’inhabituel chez moi ?
– Si… Vous portez des verres de contact, répond spontanément le troisième postulant.
Le patron, ravi, remarque alors :

– Quel sens de l’observation exceptionnel. Mes verres de contact sont pourtant discrets…
Et le candidat souriant :
– Oui, mais sans oreilles, comment pourriez-vous porter des lunettes ?